Category Archives: News

Nine Skies – 5.20 & Live @ PEB

‼ PRE-ORDER
Nine Skies – 5.20 & Live @ PEB (Prog Rock – Nice / France)
 
➡️ 5.20 Digipack: https://bit.ly/3f8XTX4
➡️ 5.20 Bundle (Digipack+Tshirt): https://bit.ly/2SD5GoJ
➡️ Live @ PEB Digipack: https://bit.ly/3o0SzJu
➡️ 5.20 + Live @ PEB + Tshirt: https://bit.ly/3f8Yjga
 
💪 Release: 04.06.2021

Tassi – Northland CD & Tshirt

L’inspiration des deux albums «Northland I» et «Northland II» est spirituellement liée à la chanson «Leave · Abhassara Deva» de Bliss-Illusion. La langue de l’album “Northland” I&II a été créée par Tassi.  L’histoire est basé sur le voyage intrigant que le troubadour Tassi a vécu tout au long de son chemin pour trouver son cher Uni. Il voyage à travers diverses dimensions mystérieuses, témoignant de l’apparition et de la disparition de la divinité. Il comprend enfin le chemin de la sagesse.

Pour illustrer ce double album, Dryad a voulu faire appel à Alcide Nathanaël, un illustrateur inconnu dans le Metal mais reconnu dans le monde du tarot et de l’illustration de cartes de divination. Cette approche mystique et ésotérique de l’art fait écho au parcours initiatique du troubadour Tassi, personnage principal de ces deux premiers chapitres. Puis l’œuvre a été confiée à Abelito Herrero pour la mise en page qui avait la délicate tâche de fusionner deux CD en un double.

CD: https://anesthetize.fr/produit/tassi-northland 
Tshirt: https://anesthetize.fr/produit/tassi-northland-shirt
Bundle: https://anesthetize.fr/produit/tassi-northland-cd-shirt

—–

The inspiration of the two albums ” Northland I ” and ” Northland II ” are spiritually connected to the background of my own long prose collection “Caelum·Deva” and the song “Leave·Abhassara Deva” of Bliss-Illusion. The language of the lyrics in album ” Northland ” I&II is personally created by Tassi. The story background is based on the intriguing journey that the troubadour Tassi has experienced along his way to find his beloved one Uni. He travels through various mysterious dimensions, witnessing the whole from the beginning to final perishing process of divinity. He at last comprehends the path of wisdom.

To illustrate this double album Dryad wanted to call on Alcide Nathanaël, an unknown illustrator in the Metal but recognized in the world of tarot and divination card illustration. This mystical and esoteric approach to art echoes the initiatory journey of troubadour Tassi, the main character of these first two chapters. Then the artwork was entrusted to Abelito Herrero for the layout which had the delicate task of merging two CDs into a double.

CD: https://anesthetize.fr/produit/tassi-northland 
Tshirt: https://anesthetize.fr/produit/tassi-northland-shirt
Bundle: https://anesthetize.fr/produit/tassi-northland-cd-shirt

Glen (Post Rock / Berlin) – Pull!

Nous sommes honorés d’accueillir le groupe de post-rock instrumental basé à Berlin pour la sortie de leur deuxième album ‘Pull!’ sur CD Digipack. Dirigée par le compositeur et multi-instrumentiste allemand Wilhelm Stegmeier et l’artiste visuel, cinéaste et musicien grec Eleni Ampelakiotou, la musique de GLEN erre dans les élégies instrumentales, rejetant malgré leurs mélodies obsédantes toute affectation à l’esthétique rock traditionnelle, similaire à l’énergie sans compromis et déconstructrice du mouvement “avantgarde-rock”. “Il n’y a pas de vagues, seulement l’océan”.

ÉCOUTEZ L’ALBUM NUMÉRIQUE
👂 https://anesthetize.bandcamp.com/album/pull

PRÉCOMMANDEZ LE DIGIPACK 6 PANEL HQ
🛒 https://anesthetize.fr/produit/glen-pull

SORTIE LE 7 MAI !

—–

We are honored to welcome the Berlin-based instrumental post-rock band for the release of their 2nd album ‘Pull !’ on CD Digipack. Lead by german film score composer and multi-instrumentalist Wilhelm Stegmeier & greek visual artist, filmmaker and musician Eleni Ampelakiotou, GLEN’s music “wanders through the glens of nearly unmarketable instrumental elegies, rejecting despite their haunting melodies any assignment to traditional rock aesthetics, similar to the uncompromising & deconstructing energy of the avant-rock movement quoting ‘there are no waves, only the ocean’.”
HAVE A LISTEN TO THE DIGITAL ALBUM
PREORDER THE 6 PANEL HQ DIGIPACK

TO BE RELEASED ON MAY 7 !

Nouveau : E-Book

Nous sommes heureux de pouvoir enfin vous présenter les ouvrages que nous éditons en format Ebook (PDF) à moindre coût.
➡ Retrouvez tous nos auteurs ici. Bonne lecture !

 

l’Orchidée Cosmique – M87*

🇫🇷 Disponible dés à présent dans notre shop : la version digipack du nouvel EP de l’Orchidée Cosmique (Space Fuzz). 

💡 M87* s’est composé naturellement, sans contraintes, pendant le confinement. Enregistré en Juin 2020 au Warmaudio de Décines (Banlieue Lyon). Inspiré par des nanars de science fiction, ces 4 titres ont été pensés comme si un équipage de cosmonautes atterrissait sur une nouvelle planète. Plus de synthés que dans les anciens enregistrements, toujours des riffs fuzzy et encore plus de pédales sous le pied.

🇬🇧 Now available in our Webshop: the digipack version of the new EP of l’Orchidée Cosmique (Space Fuzz).

💡 M87* was composed naturally, without constraints, during the shutdown. Recorded in June 2020 at Warmaudio / Décines (Lyon suburb). Inspired by science fiction b-movies, these 4 songs were conceived as if a crew of cosmonauts landed on a new planet. More synths than in the old recordings, still fuzzy riffs and even more pedals underfoot.

Appel à contribution. Wonderground #4 : Culture et genre

💡 Nous sommes heureux de vous annoncer le thème du quatrième numéro de notre revue Wonderground : Culture et genre

Pour postuler, veuillez nous envoyer un mail. Nous vous prions d’expliciter en quelques lignes votre CV (études, expériences professionnelles, travail associatif) ainsi que votre proposition d’article et/ou de compte rendu de lecture (max 300 mots). Nous vous recontacterons au plus tard 3 mois avant la publication dudit numéro afin de vous confirmer votre participation. 

Texte de présentation et axes problématiques

La culture est par excellence un lieu de représentations, où peut s’observer ce que Jacques Rancière appelle le partage du sensible, partage qui rend compte de qui a accès aux espaces (réels ou symboliques) et qui y a réellement droit de cité. Cette idée de partage est essentielle pour qui veut observer l’évolution des rapports de genre dans nos cultures. Ces partages dépendent-ils des mêmes frontières dans les différents pans et secteurs de nos cultures, dans les différents pays ? De quelle manière et à quelle vitesse ces frontières se sont-elles réellement déplacées ces dernières décennies ?  
Ce quatrième numéro invite ainsi toute proposition portant sur les grandes dynamiques liant genre et culture, en encourageant également toute focalisation sur les subjectivités de genre et sur les liaisons entre parcours personnels et mouvements sociaux plus larges. Les prismes de l’agency, des pratiques et des autorités discursives sont évidemment les bienvenus, au même titre que toute méthode permettant d’identifier et de discuter les points sur lesquels se jouent les problématiques de genre au quotidien et dans les productions culturelles. Pourra être pris comme objet d’étude tout phénomène ou artefact pouvant être compris comme une “technologie du genre” (De Lauretis 1987), c’est-à-dire une mécanique culturelle au sens le plus large du terme, qui a un impact sur les produits et les processus des représentations genrées, et participe donc de la manière dont les genres sont plaqués sur les individus. En tant que concept contemporain central dans les théories de la culture, les réflexions politiques, et plus généralement dans l’ensemble des sciences sociales, nous espérons que la notion de genre mobilisera pour ce nouveau numéro des propositions riches, variées, et intersectionnelles.

 

[Top 2020] Guillaume

Comme tous les ans, Anesthetize vous propose son Top, en dehors des groupes que nous publions bien sûr. Voici le Top 2020 de Guillaume. Bonne lecture et bonne écoute.  

Oranssi Pazuzu – Mestarin Kynsi

Poisseux, malsain, violent et en même temps très onirique, le nouvel album des finlandais Oranssi Pazuzu confirme les précédents opus et s’inscrit parfaitement dans le genre Black Metal Electro-Psychédelique que le groupe défend. Il n’est pas aisé d’entrer dans l’album, tellement il est opaque, mais une fois qu’on a compris ses mécanismes, on est comme aspiré par cette spirale glauque et envoûtante.

https://www.youtube.com/watch?v=vBgq_tvYMTY

Ulver – Flowers of Evil

Après Assassination of Julius Caesar, sorti en 2017, Ulver se renouvelle encore et propose une musique beaucoup plus accessible, pop par moment, mais synth-80 dans l’ensemble. Bien qu’au départ très musical et mélodieux, l’album se révèle bien plus profond et mélancolique qu’il ne laissait paraître. Moins prenant que le précédent, mais également plus entraînant, invitant à une sorte de danse macabre des temps post-modernes.

https://www.youtube.com/watch?v=a8QwxdF_oMQ

Puscifer – Existential Reckoning

Après Tool en 2019, Maynard James Keenan nous offre un nouvel album, cette fois-ci avec son projet Puscifer, qui semble actuellement lui correspondre le plus puisqu’il peut y déployer toute sa gamme vocale. L’album est plus mature que les précédents, tout en étant plus enjoué et cynique. La guitare laisse davantage de place à des lead de synthés qui dépeignent un monde en passe de s’auto détruire. Visiblement inspiré par la Covid-19, l’album est de fait très actuel.

https://www.youtube.com/watch?v=Hj_bTbfAEsc

Crippled Black Phoenix – Ellengæst 

Officiant depuis 2007 et pourtant inconnu au (à mon) bataillon avant ce jour, CBP propose un album qui mélange post-rock / doom / cold wave (dont fait référence la reprise de Bauhaus). On peut entendre David Cavanagh d’Anathema sur quelques morceaux (dont le sublime Lost) qui délivre comme à son habitude une interprétation habitée. C’est la bonne surprise de cette année, et une excellente découverte, qui, tout comme le Puscifer, se réfère à notre actualité pleine de doutes.

https://www.youtube.com/watch?v=IWv92fNR5jE

Archive – Versions

Il ne s’agit pas d’un album à proprement parler mais de réinterprétations d’anciens morceaux. Mais comme tout bon album de reprise, Archive a complètement changé les morceaux d’origines pour proposer des interprétations moins orientées électro et plus posées et voluptueuses. Certains morceaux rappellent les effusions floydiennes des années 70 et 80 (Again) et glissent avec douceur dans nos oreilles attentives. Dans l’attente d’un nouvel album, ce Versions offre tout de même de belles envolées atmosphériques, dans la lignée d’un Hindsight d’Anathema.

https://www.youtube.com/watch?v=yYWkB478Wu0

The Pineapple Thief – Versions of the Truth

Omniprésent depuis que le groupe ait intégré Gavin Harrison (4 albums en 4 ans sans compter les albums solos des uns et des autres), TPT propose un album tout en finesse, plus rock que le précédent, mais également plus travaillé, plus nuancé. Il ne s’agit plus de musique prog à proprement parler, mais le travail de composition – et notamment à la batterie – est excellent. On s’attend malgré tout à un renouvellement pour les albums suivants, dans la mesure où depuis The Wilderness le groupe a tendance à répéter sa (très bonne) narration.

https://www.youtube.com/watch?v=O32DMyXN-mI

Katatonia – City Burials

Suite à une pause de quelques années, Katatonia est de retour sur le devant de la scène avec un album qui mélange son Rock Atmo habituel avec des éléments plus electro-pop. Bien plus épuré que le reste de la discographie, la musique fait la part belle au chant de Jonas Renske qui démontre à nouveau sa belle progression harmonique. L’album est bien moins percutant que les derniers, mais propose de nouvelles ambiances que l’on accueille volontiers. D’autant plus que toute l’iconographie qui entoure cet album a été judicieusement travaillée de sorte qu’on ait cet envie irrémédiable de s’y replonger.

https://www.youtube.com/watch?v=zGvZhRFBQ_I

… and Oceans – Cosmic World Mother

Là encore, c’est l’artwork qui a tout de suite attiré mon oeil. … and Oceans demeure pour moi le groupe le plus intéressant intégrant un Ocean à son nom (Oceans of Slumber, The Ocean… Bon, je ne compte pas Oceansize qui est à part). Evoluant entre un doom proche d’Arcturus et du black sympho, post-black/post-Hardcore avec quelques éléments électro, … and Oceans va trifouiller dans les tréfonds de notre âme. Il y a comme un élan vital dans cette progression qui nous tient en haleine et qui pourtant regorge de nuances.

https://www.youtube.com/watch?v=TNw43cqZ9Tc

Lunatic Soul – Through Shaded Woods

Peut être l’album le plus conventionnel de cette liste dans la mesure où Lunatic Soul applique la même recette que sur les précédents albums, avec peut être davantage de guitare acoustique. Mais cette recette fonctionne et produit de superbes morceaux proche d’un Green Carnation (Acoustic Verses) ou d’autres groupes de dark folk (October Falls, Empyrium), avec une touche de prog. Il me tarde d’écouter les deux autres albums publiés par Mariusz Duda cette année.

https://www.youtube.com/watch?v=XK52tB-145c

My Dying Bride – The Ghost of Orion

Les albums de My Dying Bride se suivent et se succèdent et j’avais un peu lâche l’affaire, d’autant que le groupe ne sortait plus de morceau avec Wine ou Silence dans le titre. Je me suis laissé tenté par ce dernier et que ma surprise fût bonne. On retrouve les ambiances plus médiévales avec ces guitares leads toujours très mélodieuses dans une ambiance doom qui n’a finalement pas pris une ride et la voix d’Aaron Stainthrope n’a jamais sonné aussi bien. Bref, c’est une réussite.

https://www.youtube.com/watch?v=gVDDBEEazzM

Et bien que je n’en parle pas, soit parce que je n’ai pas suffisamment écouté les disques, soit parce que j’ai trouvé les albums en-dessous de ceux précités, je n’oublie pas le nouveau Deluge, l’EP de Massive Attack, la réédition du premier album de Empyrium, la dernière pépite de Tim Bowness, l’excellent Apparat, Les B-Sides de Steven Wilson, le très bon Paradise Lost, le violent Svart Crown, les rééditions live de Pink Floyd, le live de Roger Waters, le nouvel album de Pure Reason Revolution après tant d’années d’attente, et plein d’autres. Malgré la COVID, cette année était tout de même un cru exceptionnel en ce qui concerne la musique enregistrée. En espérant pouvoir retrouver toutes ces émotions en live. Bonne année à tous ! 

Wonderground #3 : Culte et culture

📖 Nous terminons l’année avec la publication du troisième numéro de la revue des cultures alternatives Wonderground dont le thème est Culture et culture. Vous y trouverez quatre articles de Marion Brachet, Baptiste Laheurte, William Spok et Guillaume Beringer ainsi qu’un compte rendu de lecture de l’ouvrage de la sociologue Eva Illoux, Les marchandises émotionnelles, et pour finir une discussion conclusive.

✔️ Vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro ici, et rendez-vous sur la page dédiée à la revue afin de découvrir dans les jours à venir la nouvelle thématique. 

[Release] M’Z – Cool is Watching You

🇫🇷 Anesthetize Productions est très honoré de pouvoir vous présenter un ovni : Cool is Watching You de M’Z (rock/electro expérimental)

💡 Un album qui propose une posture musicale “cool” et qui souhaite mettre en perspective les limites de cette posture, qu’on s’impose, nous même, plus ou moins volontairement, que les réseaux sociaux favorisent largement. Posture qui, semble bien plus nous nuire que nous servir. Cool is Watching You est un point de rencontre en musique entre Orwell et Huxley qui espère guérir le cool par le cool. 

A écouter sur Bandcamp

🇬🇧 Anesthetize Productions is very honored to present Cool is Watching You by M’Z (experimental electronic/rock).

💡 An album which offers a “cool” musical posture and which wishes to put into perspective the limits of this posture, which we ourselves impose, more or less voluntarily, which social networks widely promote. Posture which seems to harm us more than to serve us. Cool is Watching You is a musical meeting point between Orwell and Huxley who hopes to heal cool through cool.

Now available on Bandcamp

Interview de François Alaouret

Retrouvez François Alaouret, auteur de « Sacrifiés ! 75 albums au cœur de la pandémie » à paraître le 10 décembre 2020, en interview dans l’émission Last Ride sur la Webradio Vinylestimes (à partir de 17’50) que l’on remercie chaleureusement.  Vous pouvez dés à présent vous procurer l’ouvrage dans notre webshop

 

fr_FRFrench